Partagez | .
 

 Un certain voyage (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuulti : 1379

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Shinigami
Takō Mare
MessageSujet: Un certain voyage (pv)   Lun 13 Avr - 18:38

     Bercée par les flots pour une fois paisibles, Takō sirotait un sorbet prune-passion. De sa paille, elle fit des bulles dans la glace, envoyant valser quelques giclées de la chantilly qui la recouvrait.
Elle attendait Akira, son Akira, qu'elle avait invité à manger un brin après ce rendez-vous d'affaire épuisant qu'elle avait eu à subir. Ayant obtenue l'appui financier d'une partie des Berger, elle avait investi leurs fonds pour récupérer son héritage, chose qui semblait pour l'instant compromis car seulement la moitié du commerce familiale avait été débloqué en sa faveur. Le reste restait en possession de ses neveux, Lancelot et Hermia, les enfants de son frère.
Hermia ne s'était pourtant pas manifestée, et Lancelot était coincé en prison pour les années à venir, reconnu coupable d'être à la tête d'un colossale trafic de drogues dans l'Heart. Takō pestait de s'être retrouvée alors face à d'aussi farouches avocats, et une certaine Furu Requiem, qui semblait avoir assez d'influence pour faire trainer l'affaire.
Qu'avait-elle à voir dans tout cela, de toute manière ?

Takō était vexée au possible. Elle se retrouvait obligée de faire pression sur son frère, certaine que ce dernier l'aiderait à se débarrasser de l'obstacle qu'étaient ses enfants.
Au moins avait-elle assez d'argent pour penser racheter quelques propriétés sur cette archipel...

Bien entendu, elle avait d'abord essayé de récupérer l'Hôtel des Cités, bâti tout de même sur son ancienne maison d'enfance ! Mais elle s'était retrouvée, étonnamment, confronté à un refus catégorique de la part des personnes se présentant comme les propriétaires. Les prix démesurés offerts furent déniés et elle ne pouvait comprendre que l'hôtel était jalousement gardé pour l'avantage stratégique qu'il offrait et que tout l'argent qu'elle pouvait offrir était bien vite gagné en tuant et détroussant les voyageurs.
Elle n'était pourtant pas ignorante de ce qui s'y passait et tenta même de faire chanter les rebelles pour récupérer son bien. Mais là encore, ils se trouvèrent plus rusés et lui présentèrent une série de fausses preuves qui pouvaient ruiner à jamais tout espoir pour elle de récupérer sa fortune.
Un détail, cependant, lui échappait : Lancelot et Hermia étaient les marionnettes des rebelles. En tentant de récupérer l'héritage qui avait été consciencieusement voler à la famille Mare et à elle-même, elle devenait leur ennemie. C'était d'ailleurs pour ce même héritage qu'elle avait trouvée la mort, il y a déjà de longues années.
Mais Takō n'était pas du genre à se laisser faire.
Aussi avait-elle décidé de racheter petit à petit toutes les propriétés entourant l'hôtel, et d'ainsi ouvrir des maisons d'hôtes qui concurrenceraient l'hôtel de manière plus que déloyale. Meilleur prix, bien plus de confort, et un service impeccable. Elle n'hésitait pas à travailler à perte, aveuglée qu'elle était par son désir de vengeance.

Après tout, c'était sa maison !

Il y avait également autre chose.
De ses souvenirs de petite fille, elle ne se rappelait pas grand chose. Surement cet événement si terrible lui occultait-il un peu de son passé. Mais depuis ce court séjour dans l'autre monde, elle commençait à se rappeler de certains événements anodins.
Un jour, leur père les avait emmenés en Rosaire, un voyage d'affaire devenu voyage familiale... Car il les aimait à ce point. Une conversation entendue par mégarde là-bas, de celles que les enfants ne sont pas censés entendre...

"Maman"... avait eu un autre enfant.
Et certes, cela n'avait, à première vue, rien à voir avec l'héritage...
Sauf qu'en faussant quelques tests d'ADN, il y avait toujours moyen de trouver une jolie histoire racontant comment les parents -si parfaits !- s'étaient débarrassé sans le moindre scrupule de leur premier enfant car...
La honte de deux jeunes gens devenant parents avant le mariage ? Les anciennes gênes d'avoir enfanté d'un humain ? Oh il y avait beaucoup à saccager dans la mémoire de ces parents, tellement à imaginer durant cette période située avant qu'ils ne deviennent les êtres idéaux qu'ils semblaient alors.

Et si elle avait un autre frère... Beaucoup de choses changeraient.
L'héritage serait séparé entre eux trois -Indigo, elle et le troisième-, et donc les enfants d'Indigo ne pourraient prétendre à la moitié de l'héritage ! Cela serait toujours ça d'empocher et elle pourrait très bien manipuler le bâtard pour se saisir de la somme qu'officiellement, on lui offrira !

Ce n'est vraiment pas un intérêt subit pour l'argent, non... C'est plus une envie fraîche de vengeance. Depuis bien trop longtemps, elle a été reléguée comme l'ombre sur le tableau, l'enfant gênante dont on se débarrasse ! Il était grand temps de faire payer à sa famille le mal qu'elle lui a fait ! Grand temps de s'afficher comme vedette sur cette scène ! Elle était l'héritière et personne ne pouvait lui voler ce titre ! La fortune lui était prédestinée !

Akira finit par arriver et le cœur de la jolie Takō fit un bond dans sa poitrine. Elle se leva de sa chaise et courut le prendre dans les bras.. Avant de le tirer par ledit bras vers la table devant laquelle un serveur venait de se planter, attendant que le couple passe commande.



The light in those eyes keeps fading out
The night's falling deeper in the heart
Hiding the truth and crashing down
This baby's a dancer in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1376

Feuille de personnage
Puissance:
20/100  (20/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Expérience
Akira Reikoku
MessageSujet: Re: Un certain voyage (pv)   Dim 3 Mai - 18:36

     

Journée de merde en perspective.
Le soleil était désormais haut dans le ciel, transmettant sa chaleur à toute la ville, et aucun nuage ne semblait vouloir atténuer un tant soit peu sa lueur aveuglant mes prunelles habitués à l’obscurité… J’avais beau, officiellement, ne plus avoir besoin de me cacher maintenant que Takō avait de quoi me payer de quoi subsister, mais je ne pouvais empêcher mes vieilles habitudes de refaire surface à chaque fois que je remettais le nez dehors… Voler et tuer, ce n’est pas quelque chose dont on peut se passer aussi facilement, croyez-moi, Hin Hin. La seule chose dont, étonnement, j’ai plutôt bien réussi à me passer après le retour de ma jolie fantôme au sourire dévastateur (et littéralement, Hin Hin) c’était le sexe à tout va.
Si j’ai, certaines nuits encore, eu du sang sur les mains, ainsi que sur la totalité de mon anatomie, je n’avais plus couché avec qui que ce soit d’autre qu’elle-même depuis… Depuis notre première fois, en fait. Non pas que je prône la fidélité ou quoi que ce soit de ce genre, non, j’aime pas avoir l’impression d’être enchainé à quelqu’un et jamais je n’obligerais non plus quiconque à m’être fidèle à moi, mais simplement que, pour le moment, ma fantôme me satisfaisait amplement. J’avais connu assez de femmes, ou d’homme, dans ma vie pour ne pas avoir le goût de l’expérience nouvelle et, tant qu’elle ne m’envoyait pas chier pour x ou y raison, j’avais tout loisir de prendre mon pied quand bon me semblait, avant d’être réellement frustré et me jeter sur la première personne venue (qui n’aurait de toute façon jamais rien pu dire à Takō vu qu’elle n’aurait jamais survécu à notre nuit d’amour, Hin Hin).
Bref, tout ça pour dire que, même si ma vie semblait avoir trouvé un semblant d’équilibre sans cette nécessité de me procurer de la nourriture par des biais pas très légaux, je redoutais toujours les moments où je devais me présenter en plein jour, entouré de badauds. Je devais me contenir du mieux que je le pouvais pour ne pas sortir mes faux et trancher la gorge de la première personne me regardant de travers. Et vu l’intensité de la paranoïa que pouvait avoir un gars maltraité et livré à lui-même durant plus de 17 ans, c’est-à-dire moi, autant voir dire que cela signifierait exterminer une bonne partie de la population, Hin Hin.
Takō habitait désormais l’hôtel, et il n’était donc pas rare que je passe quelques nuits la rejoindre pour parler, ou autre chose, Hin Hin, mais j’avais préféré ne pas m’installer. Non pas que vivre à ses coté m’insupportais, non, c’était le fait même de vivre au crochet de quelqu’un qui le faisait… Que ce soit Takō ou quelqu’un d’autre, je n’étais tout simplement pas capable de confier ma vie à quelqu’un d’autre, pas encore, pas maintenant, c’était trop tôt.
Je dormais donc un jour sur deux chez elle, et l’autre dehors, à même le sol, comme tous les jours jusqu’à notre rencontre, histoire de m’habituer peu à peu à la possibilité d’un jour vivre à l’intérieur, pour de bon, que ce soit avec elle ou tout seul.
Habiller d’un sweat-shirt trop grand, cachant sempiternellement mon corps trop maigre et légèrement difforme, couvert de cicatrices, ainsi qu’un baggy recouvrant mes jambes toutes aussi squelettiques, je m’avançais d’un pas terme en direction du lieu de rendez-vous que m’avait donné mon amie revenu à la vie. Je n’aimais pas la foule, non, pas du tout même, mais je ne pouvais décemment refuser de venir la voir sous peine de me faire enguirlander comme même les scientifiques du cinq flèches ne parvenaient à le faire… Avec des larmes, des cris et des regards meurtriers qui, à n’en pas douter, n’étaient pas une feinte. Takō était capable de tuer, je l’avais déjà vu à l’œuvre, et elle n’aurait aucun mal à me tuer moi aussi si jamais j’allais trop loin. Et putain, j’adore ça ! Hin Hin.
La voyant au loin, me faire signe, je m’approchait d’elle et, mon sourire d’arlequin étirant mes lèvres fines, vint m’asseoir face à elle tout en prenant soin de ne pas croiser le regard de tous ces curieux un peu trop insistant à mon goût.

« Vous m’avez demandé, princesse ? Hin Hin »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1379

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Shinigami
Takō Mare
MessageSujet: Re: Un certain voyage (pv)   Mar 5 Mai - 22:05

     Qu'est-ce qu'il est beau, son prince charmant !
Takō s'extasie un instant. Il a les yeux aussi juteux que le sang, et cela lui fait des frissons de le regarder ainsi. Si elle s'arrête un peu plus loin que ce visage, elle voit de drôles d'informations dont elle n'a cure. Elle voit un nom bizarre, Expéri.... etc et elle se rend compte qu'il est bien trop maigre par rapport à sa taille. Elle voit aussi une espérance de vie qu'elle n'ose regarder plus en détail... Aussi se focalise-t-elle sur le beau visage du prince pour éviter de voir les autres âneries qui tournent en rond et flottent gaiement dans les airs.
Ses immenses yeux lavande à l'eau la brûlent, elle les ferme lentement et sourit de toutes ses dents. Oui, il n'y a pas à dire... Il est parfait.

Et elle ne lâchait pas sa main, possessive qu'elle était. Elle ne l'aurait lâché pour rien au monde, pas même pour le bon vouloir du serveur qui ne faisait qu'attendre qu'on lui parle nourriture.

« Vous m’avez demandé, princesse ? Hin Hin »

Takō hochait la tête. Ses petits doigts enroulèrent une mèche de cheveux et elle prit un air faussement précieux. Elle semblait hésiter, retourner une idée à l'intérieur de sa tête. Il était temps de la lui expliquer... Mais comment formuler cela si bien qu'il ne pourra rien faire d'autre sinon la suivre ? Rosaru ni ikimasu...

<< ...Tu parles d'autres langues, toi ? >> fit la jeune femme d'une frêle voix, engloutissant une des tranches de msemen posée sur la table pour les clients en attente de commande. Soudain bien trop écrasée sous le poids de la pression qu'elle se mettait toute seule, la pauvre Takō tourna la tête en direction de la fenêtre donnant sur le port. << Non... Je veux dire... >> sa voix était lointaine. Elle cherchait une façon de venir à bout de sa requête... Puis tout d'un coup, ce qui sembla sur l'instant l'idée du siècle. << Ça te dirait de prendre les voiles, avec moi ? Juste quelques temps. Rien que nous deux, une provision de nourriture et bien sûr quelques personnes à tuer sinon on va vite s'ennuyer. >> une façon comme une autre d'éviter l'obstacle, d'excuser le voyage..

L'espace d'un instant, Takō se demanda si la mission n'était pas trop périlleuse. Les souvenirs d'un monde en ruine, d'un père tentant de cacher sa peur bleue d'être blessé, lançant des ordres de confinement à ses enfants... Leur 'vacances' n'avait alors pas du tout étés une bénédiction. Au-delà de ça, elle se demandait bien dans quel état elle retrouvera le garçon de ses souvenirs. Avoir un demi-frère n'avait rien de nouveau mais l'accepter comme tel l'était. Elle avait toujours refoulée cette vérité à l'intérieur de son esprit, n'ayant pas non plus une grande importance à lui accorder. Quelques questions s'inssuflaient en elle... Et si... Ils venaient à s'entendre ? Oserait-elle partager l'amour qu'elle portait à Indigo, son jusqu'ici unique grand-frère ? Ne venait-il pas pour le remplacer ? Indigo le croirait-il ? Et Akira... irait-elle jusqu'à lui présenter sa belle-famille ? ...Oh et puis, autant le dire, elle s'en fichait ! De toute façon, ça n'était qu'un bâtard et certainement pas l'enfant de son père. Il n'aura jamais plus d'importance qu'un pion: aucune raison de se prendre la tête.
Et puis, si un jour vient une rencontre entre Akira et Indigo, elle n'aura qu'à les massacrer s'ils ne font pas d'efforts pour s'entendre. Mais pas trop non plus ! ...Elle se veut d'être celle pour laquelle ils seraient prêt à se battre pour les faveurs. Une entente trop cordiale entre les deux garçons l'effacerait du jeu.

<< Dit-moi que tu viendras ! Ça va être génial ! >> ^pour le reste, il suffira de naviguer 'par hasard' jusqu'à ce pays-continent lointain...



The light in those eyes keeps fading out
The night's falling deeper in the heart
Hiding the truth and crashing down
This baby's a dancer in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1376

Feuille de personnage
Puissance:
20/100  (20/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Expérience
Akira Reikoku
MessageSujet: Re: Un certain voyage (pv)   Jeu 14 Mai - 17:08

     

Ne démordant pas de mon sourire, mon regard tinté d'inquiétude à l'idée d'être abordé par des étrangers et ne pas pouvoir retenir mes pulsions sanguinaires ancré dans celui de ma fantôme, je me laissait choir sur une chaise face à elle et, fusillant le pauvre serveur venu prendre ma commande du regard, attendit de voir ce que ma princesse pouvait bien me vouloir.
Cette dernier, un air à la limite de l'aristocratique étirant ses traits fins, ne prit d'ailleurs pas longtemps pour en venir au sujet qui l'intéressait, me laissant coite.

« ...Tu parles d'autres langues, toi ? »


Clignant plusieurs fois des yeux, surpris d'une telle question de sa part alors que, en toute franchise, je n'étais même pas sûr de savoir comment j'en étais venu à connaître celle que je parlais actuellement, je ne su quoi répondre... Personne ne m'avait jamais prodigué aucun cours et pourtant je savais parler relativement correctement et possédais des connaissances diverses et variée sur des sujets lambda... Était-ce ma créatrice qui, par je ne sais quel moyen à sa disposition, avait fait en sorte de m'inculquer les connaissances nécessaires à mon épanouissement sans que je n'ai besoin d'assister à des leçons ? Sans doute... Du moins, c'est la seule possibilité que je voyais, Hin Hin.
Quand à savoir si je parlais d'autre langue, aucune idée, je n'avais encore jamais essayer...

« I don't know, never try »


Répondis-je, cherchant inconsciemment à trouver une nouvelle façon de parler tout au fond de ma mémoire, ce qui, après quelques secondes de silence, me parut être concluant.
J'avais parlé sans entendre la différence entre cette langue et la mienne, comprenant parfaitement les deux, car n'étant jamais passé par le stade de traduction mot à mot, pour moi le sens arrivait directement à mon cerveau sans que je n'ai besoin de tout analyser. Ce n'était que parce que je sentais que mes lèvres avaient un son différent en sortant de ma bouche que je me rendit compte que, à ma manière, j'avais répondu à sa question. Comme quoi, ma créatrice avait jugé bon de m'inculquer différentes langues afin de... de quoi d'ailleurs ? Aucune idée... mais elle l'avait fait, Hin Hin.

« De toute évidence, oui »


Souriais-je, ne la quittant pas du regard, sentant le soleil taper sur ma peau pâle toujours couvertes pas une épaisse couche de vêtement. J'aurai du crevé de chaud, mais non, mon corps maigre ne ressentait que très peu les variations de température, habitué qu'il était à la douleur. Que ce soit le soleil aride ou l'eau glacée, je parvenait plutôt facilement à m'y adapter. Instinct de survie oblige.
Attendant que mon amie consente à enfin m'expliquer la finalité de son plan, celui requérant ma présence ici (et je savais très bien que ce n'était pas juste pour parler de mon vocabulaire), je laissais traîner mon regard sur les personnes nous entourant. Pas grand monde, à dire vrai, mais suffisamment pour me mettre mal à l'aise, quand bien même rares étaient les personnes nous portant ne serais-ce qu'un peu d'attention.

« Ça te dirait de prendre les voiles, avec moi ? Juste quelques temps. Rien que nous deux, une provision de nourriture et bien sûr quelques personnes à tuer sinon on va vite s'ennuyer. »


Silence...
Les sourcils froncés et les yeux exorbités dans une moue sans aucun doute des plus risible, je ne su quoi répondre à une telle proposition, sortie de nul part.
Elle le savait, pourtant, que je ne supportait pas d'être enfermé quelque part trop longtemps... J'avais déjà du mal à la rejoindre à l'hôtel tout en sachant qu'il me suffirait de descendre quelques escaliers afin de retrouver ma liberté et là, comme ça, elle me proposait de prendre la mer ? Ce qui signifiait : vivre dans un bateau le temps du trajet, sans aucune issu sinon la large étendu d'eau clair nous entourant.
Et son excuse là, de nous trouver quelques victimes potentielles afin de ne pas se tourner les pouces tout du long du trajet, elle était plus que bancale à mes oreilles.
J'aimais tuer, certes, ce fait était indéniable, mais ce que j'aimais au moins tout autant, c'était traquer une personne, voir l'effroi dans son regard avant que je ne lui tranche la gorge et me réchauffe dans son sang.. Comparez ça à un plat industriel face à celui mijoté des heure durant par une personne aimée, et vous approcherez de mon ressentit sur ce sujet.
D'un autre côté, passer plusieurs jours à tuer et à baiser, c'était plutôt tentant... C'était même très exactement ce que je faisais avant de la rencontrer, le consentement en moins, Hin Hin.
L'écoutant insister d'une voix faussement enjouée, je me pris à trouver cette idée de voyage de plus en plus louche. Ce n'était pas une simple croisière en amoureux, non, loin de là, même si je n'avais aucune idée de la raison profonde poussant Takō à me proposer un tel périple...

« Toi, tu as une idée derrière la tête, non ? »


Lui demandais-je, plus comme une affirmation qu'une vraie question, néanmoins. Cette tête brûlée qui faisait actuellement ma vie avait une idée derrière la tête, j'en aurais mis ma main à couper (et, vous le savez très bien, je suis parfaitement capable de m'en couper une avec l'autre...). Étrangement, ce périple tinté de secret m'attirait bien plus qu'un quelconque voyage en amoureux, et l'idée de pouvoir goûter au sang d'un pays étranger tout autant.
On avait qu'une vie, alors autant en profiter et tuer le max de monde, avant d'être tué, Hin Hin.

« Je te suis... mais j'espère que ce voyage en vaudra le coup ! »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1379

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Shinigami
Takō Mare
MessageSujet: Re: Un certain voyage (pv)   Jeu 21 Mai - 5:31

     Un sourire satisfait, un petit air coquin, complice, et Takō imaginait déjà tonnes de plans d'escapades. Il fallait réserver le bateau et effectivement un voilier serait chaotique car les disparitions leur serait aussitôt attribuées. Autant chopper le plus gros bateau qui soit et regarder les imbéciles paniquer au fur et à mesure des morts causées... Même si un voilier aurait été tellement plus romantique !
Et bien voilà, c'était réglé ! La jeune femme posa sa main sur celle de son amoureux et ne commandait toujours rien car son sorbet déjà englouti, elle ne ressentait pas tellement la faim.

Maintenant qu'il n'y avait plus rien à dire, elle avait la furieuse envie de bouger. Il ne restait aucune raison de rester en ce restaurant surtout qu'Akira s'occupait plus d'elle que de la commande -et qu'elle ne sera certes pas la première à s'en plaindre-. Car elle ne souhaitait pas lâcher sa main, elle l'agrippa plus fermement, presque maladivement et se releva pour tirer son chéri en dehors du restaurant.
Ses pas se faisaient empresser et ralentir sous le soleil quotidien. Elle soupira d'aise une fois tout deux à l'air libre et posa sa tête sur l'épaule du damoiseau.

- Tout ça... est trop compliqué. J'aimerais qu'on retourne aux valeurs initiales. Tu voudrais bien m'emmener tuer, dis ?

Ses yeux brillaient, petit caprice d'enfant trop peu gâtée. Le monde la dépassait, c'était vrai. Mais pour rien au monde elle n'aurait abandonné ses idées de revanche, même si elles lui prenaient tout son temps. Après sa famille qu'elle n'aimait décidément pas -Indigo excepté, et encore... Indigo il craint... s'avoua-t-elle muettement et à demi-mot uniquement... elle savait qu'il fallait lui écraser la région. Prendre le contrôle du monde, avec et pour Akira... Voilà son but. Elle avait besoin d'une vengeance savamment orchestrée et qui prendrait un temps de malade. Malheureusement, assumer tout ce travail l'épuisait et elle se sentait débordée de travail pour peu de récompenses au vu des bâtons qui lui étaient mis dans les roues. Récupérer un simple héritage était d'une galère !

A côté de cela, elle n'avait jamais vraiment assisté Akira dans ses tueries. Les seules fois où elle l'avait fait, c'était bien parce qu'il était là par hasard et que les ennemis eux-aussi. A vrai dire, il se pourraient bien qu'ils n'aient ensembles zigouillés des crétins qu'une seule fois et cela l'atterait lorsqu'elle comprenait qu'il s'agissait du principal passe-temps de son amant.
Certes, les règles n'étaient plus aussi simples maintenant et certaines personnes lui étaient devenues impossible à tuer maintenant qu'elle était de cette race dont on fait les faucheurs d'âmes. Elle le regrettait presque à présent, elle qui avait eu il y a quelques jours l'occasion de se venger d'une sale teigne et n'avait pas achevé son besoin de vengeance, constatant la créature sans âme.
Alors qu'on lui explique dans quel monde elle devait vivre si elle ne pouvait pas tuer celle qui lui avait volé son grand frère !!

Une petite moue assombrie ses traits à cette pensée, puis elle se ragaillardi auprès de son Aki. Son chéri, au moins, ne lui fera pas faux bond. Oui, il restera avec elle -contrairement à ce sale méchant d'Indigo !- et elle pourra compter sur lui. C'est d'ailleurs pour cela qu'il l'accompagnera en Rosaire. Traverser les continents toute seule ? Hé, elle n'était pas encore prête à cela ! Puis son amoureux lui manquerait tant.
D'un petit air, elle l'incita à bouger, murmura un 'on y va ?' enjoué. Pas sur le paquebot, ça, c'était pas encore prêt. Mais à la chasse, ne serait-ce que pour le regarder faire. Elle aimerait bien le voir tuer, car il était beau ce faisant. Mais s'il devait partir plus avant avec une victime... Il était fort possible qu'elle achève la victime elle-même avant que chose ne soit conclue !



The light in those eyes keeps fading out
The night's falling deeper in the heart
Hiding the truth and crashing down
This baby's a dancer in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un certain voyage (pv)   

     
Revenir en haut Aller en bas
 

Un certain voyage (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ajasuu :: Archipel de L'Eau :: Restaurant-