Partagez | .
 

 Le temps des regrets est révolu (PV Georges)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuulti : 873

Feuille de personnage
Puissance:
15/100  (15/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Élémentaire
Lola Delcruz
MessageSujet: Le temps des regrets est révolu (PV Georges)   Ven 29 Mai - 17:43

     

LE TEMPS DES REGRETS EST REVOLU

Revenir sur ses terres, elle en avait besoin. Depuis qu'elle était revenu ici, à Fantastica, elle avait traversé la cité de feu, seule, car elle avait décidé de quitter les siens, trop têtus pour comprendre ce que la jeune femme pouvait ressentir. Même si elle avait mis fin à la relation avec ses proches qui, pour la plupart, avaient décidé de ne pas revenir, elle avait besoin de revoir sa terre, celle qu'elle avait découvert sous un océan de pierre obsidienne...

Ce jour là, elle était venu à la bibliothèque, comme les autres jours, pour y faire un peu de tri. Elle avait commencé par récupéré quelques livres et tenté de les entreposer au sec à la cave, pour qu'ils puissent sécher car une grande partie des ouvrages avaient finit la tête ou plutôt la couverture dans l'eau. Epuisée, elle était rentré chez elle pour manger un peu avant de prendre le chemin pour son ancienne cité, se rappeler un peu de choses et constater un peu mieux les dégâts causés par la rébellion de la nature.

Marchant pendant un bon moment, un petit sac à dos contenant de quoi dépanner sur son dos, elle arriva enfin à cet immense étendue, celle qu'on appelait maintenant le lac d'obsidienne. Elle resta un instant devant le spectacle si beau mais en même temps si douloureux pour elle avant de sortir de ses pensées, se dirigeant vers ce qu'il lui semblait, au vu de sa mémoire de poisson rouge, son ancien quartier.

Elle n'en était pas vraiment certaine et fini par s'asseoir sur la pierre, dans un petit coin, en soupirant. Certaines personne semblaient venir ici, soit pour le spectacle, soit pour autre chose, sans doute pour tenter de casser cette immense couche de roche. La jeune femme regarda sous elle, tentant de voir ou d'apercevoir quelque chose mais allez donc voir quoi que ce soit dans de la pierre violette quasiment noire à certains endroits.

Regardant autour d'elle, espérant peut être trouver un membre des siens, elle fut vite déçue et se ravisa, sortant un morceau de pain pour grignoter. Elle ne s'attendait sans doute pas à avoir de la compagnie, mais c'est évidemment dans ces moments là que les personnes viennent vous voir...

© p-colombine.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1156
Age : 28
Localisation : Nomade, résidence en Terre du feu

Feuille de personnage
Puissance:
5/5  (5/5)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Anakim
Georges N. Razentill
MessageSujet: Re: Le temps des regrets est révolu (PV Georges)   Ven 5 Juin - 22:11

     Georges s'avança au bord du promontoire surplombant le lac d'améthyste avec une moue dégoûtée. Des roches mélangées aux corps solidifiés. De la matière morte remplaçant la ville bruissante d'activité. Des merveilles aux reflets changeants, parcourues de veinules scintillantes sous l'impitoyable soleil mais qui avaient remplacé les merveilles vivantes. Un long frisson lui parcourut le dos alors qu'il contemplait une dernière fois le lieu auquel il avait arraché le paiement de sa dette faramineuse envers les mafieux durant des jours, des semaines, des mois. Assez pour détester l'endroit où s'affairaient quelques âmes avides de richesses, cadeaux empoisonnés de la nature qui, pour faire la fortune de certains, avait retiré leur vie à d'autres.
Il avait beau se dire que le travail qu'il avait eu à fournir allait servir à aider les âmes en perdition de son village, il ne pouvait pas empêcher son estomac de se contracter lorsque sa pioche révélait les toits de bâtiments auparavant immergés au grand jour. Mais il mettait bien vite son âme de côté et continuait à frapper, le visage vide de toute expression. Il n'était encore jamais tombé sur les mystérieux habitants perdus du lac nouvellement créé, mais la possibilité de briser un jour un bras, un crâne, un museau de pierre hantait son esprit. Tuer des vivants okay... Mais briser des morts statufiés dans toute l'horreur de leur fin de vie?
Cela dit, le paysage était tout bonnement magnifique et le désespoir qu'il y associait n'en diminuait pas la valeur. Georges comprenait très bien que les habitants du onde entier viennent admirer le lac et la rumeur circulait que, parfois, certains oubliaient de manger tellement ils étaient absorbés par la magnificence du paysage. Ah tiens? Son visage se fixa sur une tache orange au milieu des cailloux. Clairement en train de sortir à manger d'un sac. Amusé, l'Anakim se laissa glisser le long de son promontoire et descendit jusqu'à la personne aux cheveux resplendissants.
Les mains passées dans les boucles de son sac à dos usé jusqu'à la corde, ses piercings étincelant au soleil, il s'approcha doucement de la jeune femme au regard perdu dans le vide. Joli minois, physionomie engageante... La personne idéale pour partager les quelques denrées qu'il avait sorties de l'endroit miteux qui lui servait d'habitat afin de passer un dernier midi agréable sur le lieu de ses souffrances.
Georges s'accroupit doucement devant la rouquine avec un grand sourire dans le but de ne pas la faire fuir en courant.

"Salut miss! Je t'ai vue sur le point de casser la croûte toute seule, loin de tout et j'me suis dit qu'on pouvait pas te laisser aussi tristounette dans ton coin. Je m'appelle Georges, ça te dit de partager un repas avec moi?"

Il lui tendit la main, toujours accroupit, avec l'air le plus candide qu'il put se composer.

"Après tout c'est pas tous les jours qu'on croise une si jolie demoiselle perdue au milieu du lac!"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 873

Feuille de personnage
Puissance:
15/100  (15/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Élémentaire
Lola Delcruz
MessageSujet: Re: Le temps des regrets est révolu (PV Georges)   Mer 24 Juin - 21:13

     

LE TEMPS DES REGRETS EST REVOLU

Seule, assise dans un coin sur la pierre sombre, au milieu des travailleurs et des touriste, la jeune femme semblait quelque peu perdu. Malgré ce fait, elle n'aurait pas voulu de compagnie, elle n'aimait pas la façon de pensé de la plupart des gens, venu pour admirer une telle horreur de la nature, qui avait détruit tant de vie, en une fraction de seconde pour ce qui est de la vie de la jeune femme.

Elle se faisait sans doute des idées sur les personnes qui étaient là, à vadrouiller autour d'elle, à la recherche de belles photos, d'un peu d'argent ou alors comme elle, de souvenir lointains et douloureux. Cette idée, elle se la faisait à cause de son clan. Les élémentaires de feu qu'elle avait connu avaient une envie de combat, une envie de feu, ils utilisaient leurs pouvoirs sans vraiment en connaitre les possibles conséquences sur la vie d'autrui ou même sur la nature, en même temps, ils n'aimaient pas la nature préférant leurs étendues de sable. Le papier, les plantes, l'eau, bien que cette dernière ne soit pas rassurante pour Lola, toutes ses choses étaient pour elle si importantes qu'elle ne pourrait un jour décider de revenir vers les siens.

Alors qu'elle était plongée dans ses pensées, portant le pain à sa bouche pour satisfaire une faim naissante, elle fut interrompue par un regard qu'elle sentit sur elle. Tournant doucement la tête sur sa droite, elle sursauta un peu, rabaissant sa main qui tenait la nourriture pour regarder l'individu qui la fixait avec un sourire radieux de quelqu'un qui veut papoter. Restant silencieuse, comme à son habitude, se renfermant alors un peu sur elle même, elle écouta l'homme parler.

Comme ça, il voulait "casser la croûte" avec elle, la trouvant tristounette et se disant sans doute qu'un peu de compagnie de ferait de mal à personne. Il n'avait pas tord dans un certain sens, il fallait bien que la jeune fille parle un peu... Rester silencieuse toute la journée parce qu'on à personne à qui parler n'est pas simple, surtout que généralement c'est comme ça qu'on devient un peu zinzin et qu'on commence à parler seule ou encore à parler aux objets et aux animaux qui nous entourent.

Georges, car c'est comme ça qu'il venait de se présenter, lui tendit la main, lâchant au passage un compliment sur le physique de l'élémentaire. Elle sourit alors, se sentant un peu plus rassurée mais toujours méfiante, et se releva sans son aide, non pas par mépris, mais pour éviter le contact et qu'il ne réagisse d'une quelconque façon à propos de sa température corporelle. Il faut dire que malgré la chaleur, Lola ne présentait aucune marque de chaleur, pas une seule goutte de sueur. En même temps, vous avez déjà vu un élémentaire de feu transpirer ? Elle lui répondit enfin, s'essuyant un peu les fesses de la poussière qui se trouvait sur la pierre sur laquelle elle était assise.

- Pourquoi pas, c'est gentil de proposer... Je.. Je m'appelle Lola, enchantée.

Elle s'inclina un peu, façon pour elle de le saluer. Remettant ses cheveux en place derrière ses oreilles, elle demanda, alors qu'elle jeta un rapide coup d'oeil autour d'elle. Elle n'aimait pas vraiment la foule...

- Vous connaissez peut-être un endroit un peu plus confortable, ou... un peu plus en retrait...

© p-colombine.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le temps des regrets est révolu (PV Georges)   

     
Revenir en haut Aller en bas
 

Le temps des regrets est révolu (PV Georges)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ajasuu :: Cité du Feu :: Lac d'Obsidienne-