Partagez | .
 

 Personnification (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuulti : 1769

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Shinigami
Takō Mare
MessageSujet: Personnification (PV)   Dim 6 Avr - 11:16

     
Quitter son hôtel pour la première fois en un nombre d'années incertain ? Fait. Il faudra vraiment que Takō prévoie une checklist pour la suite des choses insensées qu'elle comptait faire. Mais du coup, hors de son élément d'oreillers qui volent et de couettes qui étouffent les pauvres innocents victime de ses caprices, elle se sentait moyennement rassurée. Non, pas rassurée du tout, même. Et si elle avait perdue depuis longtemps cette habitude de marcher convenablement, Takō enchaînait malgré tout des pas en direction d'un lieu qu'elle ne se rappelait pas connaître. Ses pieds flottaient certes à quelques centimètres du sol, mais du moins marchait-elle, preuve qu'elle avait envie de rentrer.

- In... Indigo ? Demanda la petite fille qui sommeillait en elle. Le héros de son enfance, son grand-frère, était certainement perdu là-bas, dehors, et elle allait le retrouver pour qu'il la sauve, en gentil garçon qu'il était ! Mais pour l'instant, seul le silence essoufflé de la nuit et le croassement des quelques oiseaux nécrophages du coin lui répondaient. La fantôme, le poltergeist, avait peur.
Alors elle erra dans ces lieux, avançant de plus en plus vite, perdant la notion du temps et de l'endroit. Elle commença à paniquer et se retrouva plusieurs fois, incrédule, comme téléportée au point de départ, sur le seuil de l'hôtel. Elle se mit à pleurer.
Puis après avoir longuement gémit, elle retourna chercher son frère, perdu quelque part dans ce dangereux univers.
Et la fantôme, celle auparavant si sûre et capricieuse, reprenait du poil de la bête. Sa motivation courageuse semblait l'entraîner toujours plus loin avant l'anormal retour au point de départ.
Au bout de deux nuits à s'écharper contre le torrent de l'après-vie, elle réussie à quitter le lieu qu'elle avait tant hantée.

Elle était désormais dans un parc d'attraction. La jeune fille sourit, reconnaissant le lieu où, toute petite, son père et son frère l'avaient emmené.

Maman n'était pas là car elle était malade mais ils m'avaient dit que j'aurais deux fois plus de gaufres. Murmura-t-elle, émue.

Les alentours avaient changés ainsi que le parc en lui-même. Les manèges semblaient cassés, prisonniers d'une obscurité qui ne pouvait s'en aller. Le parc était mort, tout comme elle l'était, et la décrépitude de ce lieu était certainement semblable à celui de son pauvre corps laissé quelque part sans sépulture.
Takō eut envie de pleurer. Elle se rappelait ces moments fugaces- ceux où elle se balançait aux bras des deux hommes aimés l'entourant. Ceux où son héros de petite fille l'emmenait sur la grande roue, lui promettant qu'elle n'aurait pas peur...
L'esprit errant regarda la grande roue. Il avait eu raison, elle n'en avait plus peur désormais. Avançant jusqu'à son pied, elle s'assit tout contre le socle de fer et observa le parc d'un air attendri par la mélancolie. Si seulement grâce à ces images de son passé, si prenantes, semblant si réelles, elle pouvait ramener aussi son père et son grand-frère ! Si ces deux êtres pouvaient la prendre tour à tour dans les bras comme lorsqu'elle était petite...!
Mais tout cela était finit. Elle comprenait, désormais, la colère que devait ressentir ce parc d'attraction- tout ces cris éteints, tout ces rires qui n'existeront jamais plus ! Ce parc d'attraction abandonné, tout comme elle l'était, lui semblait étrangement amical. La main de la petite fille tapota le pied de la grande roue.

Je suis là, maintenant. Je ne laisserais plus jamais personne te faire de mal... Tu sais quoi ? Je tuerais tout ceux qui veulent t'attaquer !!

Si son ton était tout d'abord doux, il devint dangereusement imbu de promesses vers la fin de sa phrase. Elle était bien résolu à protéger le repos de ce parc, quoi qu'il en coûte !
Et cela allait commencer maintenant, alors que des bruits de pas se faisaient entendre, Takō se prépara à l'arrivée d'un nouvel ennemi...