Partagez | .
 

 Emma Maylin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuulti : 1344
Age : 24

Feuille de personnage
Puissance:
5/5  (5/5)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Expérience
Emma Maylin
MessageSujet: Emma Maylin   Mar 8 Avr - 14:52

     


Emma Maylin
Age : 23ans
Race : Expérience (Kitsune & Clone d'un Réceptacle)
Sexe : F
Nationalité : Wonderland (Ambroise)
Métier: Boulangère
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle






Mon Physique


Un mètre soixante dix pour pas un gramme de graisse, Emma est toute en agilité et en grâce. Son visage ovale possédant une tâche de naissance en forme de soleil sur la joue gauche est paré de lèvres fines, d'un nez mutin et d'immenses yeux dorés aux cils fournis. Ses pommettes sont saillantes et rosée. Ses cheveux ? Lui arrivant aux cuisses, ils sont rehaussés par une queue de cheval et se dandinent librement sur son corps fin aux membres longs. Dans ces cheveux se trouve plantée une épingle à cheveux dorée ornée de lys jaune. Il s'agit de son catalyseur. Elle a les doigts bien fins et souvent couvert d'une couche de vernis transparent ou noir. Sa peau est vaguement bronzée depuis le début de son voyage. Cette dernière a la particularité génétique de résister extrêmement bien à l'électricité.
Emma choisi ses vêtements avec parcimonie. Bien qu'elle ait un faible pour les nuances dorées, orangées et noires, elle fait toujours en sorte que ses tenues semblent riches et recherchées, même si cela implique qu'elle se sente mal à l'aise dedans. Ayant une préférence pour les robes et un lourd faible pour les rubans de satin, elle sera souvent vêtue légèrement et couverte de rubans. Un au cou, noir de préférence, plusieurs sur les poignets, remontant en spirale et enfin un dans les cheveux, dont les extrémités pendront nonchalamment. Elle se maquille et porte des bottes fines, parfois pourvue de talons. Son apparence représente beaucoup pour elle.




Mon Caractère


Intelligente ? Oui. Vénale ? Certes.
Emma est une jeune fille assez affichée: elle refuse d'être mise en arrière et aime jouer sur les apparences. Comme la plupart des habitants du Wonderland, son caractère est lié à celui d'un des sept parasites. Chez elle, aucun doute n'est permis: c'est l'Orgueil. Il n'entrave néanmoins pas sa raison et elle sait jouer malicieusement sur plusieurs plans, réussissant souvent à s'en sortir avec la plus grosse part de la brioche. Sachant se faire aimer, il lui arrivera de dissimuler avec brio son 'défaut' de manière à paraître plus naturelle. Au fond, elle n'est pas bien méchante et si ses ambitions outrepassent souvent le bien commun, cela ne l'empêche pas de faire parfois des actions désintéressées...
Elle est proche des siens et ne trahira pas quelqu'un qu'elle aime sincèrement. On peut compter sur elle pour les situations dangereuses et, bien qu'elle se trouvera réticente à se mouiller parmi les ennuis, elle reste sincère.

Bien évidemment, ici-bas, son apparence de renarde la gêne, mais elle sait passer outre. Son pouvoir, celui d'une expérience, se rapporte au Réceptacle précédent de l'Orgueil. Ce pouvoir lui permet de manipuler les personnes l'entourant, ceci semblable à du mind control.

Elle aime beaucoup les animaux et les jeunes enfants. S'il semble que son égo soit dérangé, cela ne l'empêche pas de se sentir à son aise parmi ceux qu'elle n'a pas à impressionner. Elle s'y sent, au contraire, en sécurité et apaisée. Elle adore les canidés dans leur ensemble, des renards aux chiens de petite taille mais apprécie également les oiseaux et les chevaux. Elle est aussi fascinée par les abeilles, qu'elle a connu pour la première fois en Nórë, ces dernières n'existant pas sur son continent.

Si sa gentillesse sera tamisée par son ambition, du moins sa douceur n'est plus à vanter. Elle semble parfois diaphane, voir translucide tant elle peut être silencieuse. C'est lorsqu'elle doit avancer vers le devant de la scène qu'elle s'affiche, ne laissant voir plus qu'elle seule. Ses aspects affirmés et presque sévères cachent une nature timide et hésitante. Elle est néanmoins posée, stable, bien qu'elle ne soit pas en paix avec son passé qu'un rapide rappel pourrait énerver.
Ayant grandi parmi des modèles d'amour solide, elle prend sa fidélité très à cœur et se méfie des relations hors couple, ainsi que le propre la coutume de son continent. Mais si elle ne trompe pas, du moins apprécie-t-elle de jouer sur la séduction. Elle ne se méfie pas vraiment et pourra même paraître naïve d'apparence bien que sa raison la rattrapera bien vite. Néanmoins, elle n'aura aucun mal à jouer sur les espoirs des autres pour s'aider à atteindre son but.







Mon Histoire

Ambroise, 2733.
||||| Reynhart donne naissance à deux ravissants enfants. Un garçon et une fille, les cheveux blonds comme elle-même et son époux. |||, le père devenu, nomma le garçon Rainef Leolio tandis que la jeune mère choisi le nom de la petite fille: elle s’appellera Maya Lin.
Dans ce continent que l'on appelait Wonderland, dans la Cité Resplendissante d'Ambroise, le soleil brillait d'un éclat surnaturel, violent et les yeux des enfants peinèrent à s'habituer à cette lumière. Ils grandirent tout deux, forts et de pleine santé. Ils incarnaient l'avenir pour leurs parents et leurs parents étaient déités pour eux. Maya se souvint avec émotion de l'odeur du pain cuisant dans les fours, des pâtisseries qui s'étalaient dans les petites boîtes de livraison. Elle se gorgeait de cette nourriture, et vivait un bonheur sans nom.
Fille des boulangers royaux, elle jouait avec les enfants des serviteurs lorsque les parents se rendaient au palais pour livrer la nourriture quotidienne. Elle s'entendait bien avec les autres enfants mais n'était pas très populaire. On la trouvait laide malgré ses cheveux dorés. La peau trop foncée pour équivaudre à une petite noble, les mirettes trop écarquillées. Qu'importait ! La petite était une petite furie. Courant partout, s'amusant de rien, elle était joyeuse la robe tâchée de gadoue et les genoux écorchés, au grand damne des parents. Car son caractère était trop affirmé et son physique trop peu plaisant, ses camarades finirent par l'exclure. Elle réussi à ne pas s'en sentir peinée: tout allait très bien, elle avait toujours son frère pour jouer. Mais l'apprentissage que ses parents voulaient lui imposer la déplaisait. La brioche n'était pas sa tasse de thé, et elle aurait volontiers troquée l'un pour l'autre. C'était cette vivacité que redoutaient les parents. Si tout semblait beau d'apparence dans la Cité Resplendissante d'Ambroise, du moins la réalité ne tardait pas à rattraper les plus pauvres. Le Roi était un tyran et le peuple en souffrait. Les Reynhart ne pouvaient que se sentir chanceux d'échapper à la misère ambiante; ils étaient indispensables au palais. Créateurs de génie, cuisiniers merveilleux, il semblait que leurs merveilles créaient une addiction chez ceux qui en goûtait.

L'enfant vécu ainsi jusqu'à ses onze ans. Ils étaient grands, maintenant, le jeune homme et la jeune fille, assez pour accompagner leurs parents dans leurs tâches quotidiennes. Après tout, ils étaient voués à leurs succéder. Leolio était admiratif et plein d'entrain. Mais Maya n'arrivait pas à suivre le rythme. Trop rapide, trop impatiente et trop rêveuse, il était inévitable qu'un malheur lui arrive.

Sa première visite au château la subjugua. La lumière s'heurtant aux vitraux l'éclairait sous un tout nouveau jour, elle observa les lieux comme si elle y avait toujours vécu, se sentant soudainement grandie bien qu'intimidé par cet immense géant qui venait de l'engloutir toute entière. Bientôt elle échappa à sa famille et couru à travers les allées. Secrète, elle se construisit un monde parmi le dédale. Elle y créa là des princes et des sorcières, de jeunes amies aux robes longues qui l'entouraient dans une farandole avant de s'enfuir en riant. Elle projeta des couleurs qu'elle ne connaissait pas et des chansons qu'elle inventait au fur et à mesure. Elle se mit à fredonner en cœur.
La porte des serviteurs franchie, elle se retrouva dans les jardins. Le large panel de fleurs lui rappela un lys qu'elle avait rencontré un jour. Une fleur ensorcelée, avait-elle murmurée à son frère d'un ton mystérieux avant de la jeter dans la rivière. Elle en était tout à ce souvenir, n'entendant pas se rapprocher les galops d'un cheval hors de contrôle. Dessus, Bénédicte, l'infante unique, hurlait de terreur. Les serviteurs s'empressaient pour tenter de rattraper le cheval fou, ruant et hennissant, terrorisé par une ronce enroulée autour de sa patte. Il fonçait sur Maya et cette dernière n'eut pas le temps de se retourner qu'il était déjà sur elle. L'animal s’efforça de l'éviter, ruant, mais il ne fit que faire tomber la princesse et le sabot frappa Maya en retombant.

L'on s'empressait auprès des deux blessées, leurs cheveux blonds soudain tâchés de sang. Un médecin accourut, tentant de calmer Bénédicte dans son effroi. Du même âge que Maya, elle ne savait comment réagir à un tel accident. Son bras blessé lui faisait mal à en hurler, elle n'était plus elle-même. On délaissa la petite Maya à côté qui ne comptait pas tant que cela pour soigner la princesse.

Maya fut réveillée par la douleur. Dans un lit de serviteur, sa tête bandée jusqu'aux yeux, elle ne voyait pas grand chose. Sa main crispée tenait l'épingle à cheveux de la princesse, qu'elle avait ramassé sans s'en rendre compte. Elle cacha l'objet dans son corset et se releva, toujours quelque peu sonnée. Son cœur battait comme jamais et envoyait du sang vicié dans son crâne. Ses souvenirs et son monde de jeux n'étaient plus les mêmes. Quelque chose les avait souillé à jamais.
Les petites princesses du couloirs ne faisaient plus de farandoles. Au contraire, sérieuses et tristes, elles s'inclinèrent alors que Maya se dirigea vers les quartiers de Bénédicte. Malade, les sons qu'elle entendait étaient brouillés d’acouphènes. Elle se sentait nauséeuse et chaque pas était maladroit et épuisé. Elle s'approcha de la porte de la chambre de la princesse, ignorant les gardes qui déjà s'apprêtaient à réagir mais une main familière se posa sur son épaule.

"May ! Que fais-tu ici ?!" Sa mère, pâle et tremblante. Se retournant lentement, le visage de Maya se chargea de larmes et elle enlaça sa mère qui la pressait de partir. "Ils racontent que tu t'es mise intentionnellement sur la route du cheval ! Il faut s'en aller tant que nous le pouvons, ma chérie. Que tu ai voulu blesser la princesse ou non, la punition que tu risques sera la même..!"

Elle réussi à la ramener saine et sauve dans la petite demeure familiale. La poussant dans leur chambre, la mère effrayée en verrouilla la porte. "Pardonne-moi ma chérie. Tu ne quitteras plus ta chambre. Tu es morte pour le reste du monde. Morte, entends-tu ?"
Son monde imaginaire avait désormais disparu pour ne laisser place qu'à une hideuse réalité. Face à la glace de sa chambre, ses vêtements étendus sur le lit, elle changeait de tenue, encore et encore. Elle jouait avec ses cheveux en les réajustant, en les coupant ou bien en les coiffant d'une autre manière encore. Elle avait tout le temps de les voir pousser, ici, dans cette pièce. Certes, la nourriture était agréable et on lui avait appris à lire pour qu'elle puisse passer le temps. Quelque fois, on l'autorisait même à quitter la chambre pour accéder aux fourneaux. Là, dissimulée, grimée en garçon, ils lui apprenaient encore le métier familiale. Elle était maintenant plus docile, plus attentive.
La haine avait noirci son cœur, la plongeant dans un abîme dans lequel elle ne percevait rien sinon son reflet. Le temps avait aidé pour la rendre bien semblable à la princesse. Les mêmes yeux immenses, les mêmes manières délicates et étudiées, la même peau laiteuse... Elle en endossa la coiffure et se confectionna des robes qui étaient semblables à celle de l'infante. Il n'y avait aucune différence.
Pourquoi alors les avait-on traitées ainsi ?!

N'avaient-elles pas toutes deux été blessées ?
Maya ferma le poing. Devait-elle ruiner sa santé et ses années, elle sera un jour à sa place.

Ce fût un beau jour de juin que la princesse accéda au trône. Les cloches annonçant le décès de la reine rejoignant de près son époux annonçaient la délivrance de Maya. Les parents, hâtifs, pensaient à l'exile. Nul doute que la princesse se souvenait de l'accident de sa jeunesse. Elle se vengera sur eux et leurs enfants dès que le pouvoir sera dans ses mains. Mais Maya ne l'entendit pas de cette oreille. Réjouie de la fuite de ses parents, elle insista pour rester. Elle changera de nom, avança-t-elle. Sans ses parents, qui pourra imaginer qu'elle fût leur fille ? De plus, il fallait bien quelqu'un pour approvisionner le palais en douceurs maintenant que les boulangers royaux s'en allaient.
Ce fût les larmes aux yeux que ||| et ||| Reynhart abandonnèrent leurs enfants, murmurant des mots d'amour et une phrase concluante les consolant sur une chose: leurs adorables têtes blondes avaient grandis.
Maya changea son nom. Emma Maylin. Son frère, lui, prit le prénom de Lenkah. Ils reprirent le travail de leurs parents, à la différence que, Bénédicte, gourmande, augmenta de tant leurs commandes qu'ils choisirent d'emménager directement au palais. Là, Emma eut l'occasion de croiser à nouveau sa rivale. D'abord inquiète, elle se rassura en voyant que la nouvelle reine n'avait aucun souvenir d'elle. Emma sourit, poli, et s'exerça aux courtoisies qu'elle avait lu dans ses livres. Bientôt, elle et Bénédicte devinrent d'agréables connaissances. Mais bavarder devant une tasse de thé n'était pas du ressort de Maya qui souhaitait plus. Étant roturière, elle ne pourra de toute manière prétendre à plus qu'à être tolérée par la reine. Non, elle souhaitait inverser le cours de l'histoire. Cet instant fatidique où on l'avait laissée à sa terreur... Cette épingle à cheveux lui rappelait son désespoir de cette époque, sa destinée brisée au profit de Bénédicte.
Elle s'aventura dans la Resplendissante Cité d'Ambroise et apprécia les rues comme jamais. Courant, éperdue de vie, elle acheta ce qui attirait son regard parmi les échoppes. Sa robe de satin contrastant avec son attitude folle du moment. Les habitants souriaient, désemparés, ne sachant comment réagir face à une demoiselle impropre à être classée dans la moindre catégorie sociale. Mais ce fût dans les tavernes qu'elle trouva son bonheur. Les bouges miteux où les gardes ne s'aventuraient pas scellèrent son avenir.
On parlait non de révolte, mais de révolution. Renverser la reine, lui trancher la tête. Cela serait de la plus pure des justices. Trop jeune pour régner, prenant exemple sur un père mauvais, Bénédicte saignait son peuple. Emma était de cet avis. Se débarrasser de la reine, cela bien rusé pouvait lui ouvrir l'accès au trône. Les petites princesses de son enfance firent une dernière fois la révérence devant elle, lui dégageant une allée qui la mènerait à un avenir radieux.

Elle avait grandi dans un monde de mythes et de magie. Les habitants avaient l'apparence des humains sauf pour certains. On les appelait Magiciens et Sorciers. Ceux-là, martyrs ou cruels, perdait peu à peu leur apparence commune pour des traits étranges, distordus. A force d'utiliser leur magie, ils se transformaient en monstres. C'était pour cela qu'on défendait la magie tout en se tournant dans le secret vers ces êtres dès que les maux pesaient.
Ses doigts s'étaient allongés au fil des années. Son visage, ovale au départ, avait pris des traits bien plus fins. Son nez s'était allongé, ses lèvres affinées. Elle avait notée des poils sur le haut de ses oreilles devenant pointues. Elle avait compris qu'une protubérance commençait à apparaître dans son dos.
Et elle savait qu'elle méritait le trône.

Savoir qu'elle était certainement elle-aussi un être de magie l'incitait à aller plus en avant. Elle jouait de son apparence, que les autres trouvaient maintenant merveilleuse et faisait siens les gardes royaux. Petit à petit, tel une sangsue, elle s'attribuait la vie de la reine. Et, enfin, lorsque le moment fut propice, elle ouvrit les portes du palais à la révolution.
Bien des têtes furent coupées; mais ce furent celles de ses amis. Sans nouvelles de son frère, dans la terreur de son échec, elle s'échappa, courant affolée jusqu'à la place, poursuivie par ses anciens alliés, désormais devenus persécuteurs pour éviter d'être tués à leur tour. Il n'y avait plus de choix. Prenant une simple barque sur laquelle elle s'épuisa à ramer des jours durant, elle s'échappa. Quittant le continent, elle erra sur l'océan |||, dérivant, s'affamant parmi l'eau salée. La pluie tombant recueillie dans sa paume avait un goût de poisson cru. Elle eut tout le temps de s'exercer à pécher, rongeant jusqu'aux arrêtes les plus faibles ses misérables prises. Son corps continua son interminable transformation, ses griffes l'aidaient plus que jamais à déchirer la chair. Ses dents si belles devenaient des crocs pointus. Elle s’emmitoufla dans ses quatre queues la nuit pour se tenir chaud.
Elle serait morte là si un bateau ne l'avait pas récupérée. L'un des voyageurs, un vieux vampire, la prit sous son aile. Il la soigna et veilla à ce qu'elle récupère de l'énergie. Elle était au plus mal. Désormais blessée par des couleurs n'existant pas chez elle, des sensations jamais éprouvées, elle ressentait un effet de manque dû à l'air corrompu de sa terre natale. Elle souffrait le martyr, tous ses os semblant se briser et se reconstituer à l'infini, sa chair fondre et se tordre. Elle pleurait sur le lit, poussant de pitoyables gémissements jusqu'à ce qu'elle pu enfin s'habituer au reste du monde. Son nouvel univers.
Sans le vampire, elle n'aurait jamais tenu. Ses yeux dorés lui rappelaient curieusement les siens. Elle se senti rapidement proche de son sauveur et n'arriva plus à le quitter, même lorsqu'ils furent arrivés sur le continent de Nórë. Elle le suivit chez lui, un peu intimidée, toujours un peu faible aussi. Franchissant la porte d'entrée, rencontrant les serviteurs, elle entendait cette langue qu'elle ne commençait qu'à connaître et ne saisissait pas tout à fait. S'installant dans un petit coin du canapé, elle regarda le monde évoluer autour d'elle.

[...]

Ce fût au cours d'un repas de famille qu'elle le rencontra, lui. (description Rui quand il l'aura faite) C'était, décidément, le plus charmant garçon qu'il lui fût donné d'apercevoir. Elle s'approcha, présenta sa main. A défaut d'un baise-main, il lui la prit et l’amena à table. Un peu embarrassée, elle s'assit à côté de lui sans mot dire et observa autour d'elle ces visages qu'elle ne connaissait pas pour tous. Il y avait cette personne aux cheveux brun qui ne lâchait pas Tapion. Sa femme, à ce qu'elle pensait. Une vampire et certainement accumulant d'autres races qu'elle ne connaissait pas. Bien étrange, des épines à la place des cheveux, elle avait pourtant des mouvements doux et plaisants, un ton maternel, toujours insistant mais cachant un arrière fond de timidité et de réserve. Elle souriait incessamment ce qui rendait Emma méfiante: elle ne faisait pas confiance aux personnes souriantes.
Il y avait ce garçon aux longs cheveux rouges et au visage sévère exacerbé par des lunettes. La tête plongée dans de la paperasses, il ne parlait que peu, donnant fréquemment son avis en fin de discussion ou s'agaçant par rapport à la vampire en rouge. Il s'appelait Raito, avait-elle réussi à saisir et il s'agissait du fils ainé de Tapion.
La vampire en rouge, justement, semblait être la sœur de Raito et du charmant garçon qui leur tenait compagnie ce soir-là. Une fille mal fagotée aux manières rustres et un peu insolentes. Elle papotait beaucoup, s'emportant dans les discussions avec sa mère, mais se taisait dès que son père plaçait un mot, dans un silence effrayé. Emma ne comprenait rien à ce qu'ils se disaient. Elle se taisait donc et se laissait bercer par la mélodie des voix, ses larges queues oscillant dans le vide au gré du rythme des mots. Les serviteurs venaient régulièrement, remplaçant le plat du plus jeune pour un autre mais laissaient les assiettes des vampires vides. Ce fût comme cela qu'Emma en vint à dénoter l'absence de crocs chez celui qui avait toute son attention. Qu'était-ce s'il n'était pas un vampire ? Elle regretta bien amèrement de ne pas connaître plus sur ce monde. Elle avait l'impression que le sort de l'univers dépendait des informations qu'elle pourra emmagasiner sur son jeune prince.
(Suite à venir)




Ce que la Renarde en dit...


Dernière édition par Emma Maylin le Jeu 3 Nov - 23:33, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dummybears.simulationboard.com/
Kuulti : 1350

Feuille de personnage
Puissance:
15/100  (15/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Manticore
Hui Ying
MessageSujet: Re: Emma Maylin   Mar 8 Avr - 14:59

     Bienvenue *^-^*/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1394

Feuille de personnage
Puissance:
40/100  (40/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Lycanthrope
Chikara Seichō
MessageSujet: Re: Emma Maylin   Mar 8 Avr - 20:33

     Bienvenue à toi, jeune Emma ! Smile 
Je vois que t'as encore un peu de boulot sur ta fiche, je te laisse bosser ça tranquillement Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1475
Age : 776

Feuille de personnage
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Démon
Jezebel Noah
MessageSujet: Re: Emma Maylin   Sam 12 Avr - 22:22

     
Bienv'nue O/
Bordel, encore une nièce ><' Faut dire à Furu d'arrêter de pondre ça devient lourd XD *Sort*

Courage pour ta fiche >=O




Go ahead and try to hit me if you're able,
Guess you've figured now that mercy's off the table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Emma Maylin   Dim 13 Avr - 20:26

     Bienvenue dame Emma ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Kuulti : 1444
Age : 12

Feuille de personnage
Puissance:
60/100  (60/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Expérience
Beyond
MessageSujet: Re: Emma Maylin   Lun 14 Avr - 18:29

     Ouais !!!
Une boulangère !!!
Enfin du pain frai, c'est pas trop tôt !!! //SBAFF//

Bienvenue ! xD


Moi, j'écris en #3b073a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1344
Age : 24

Feuille de personnage
Puissance:
5/5  (5/5)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Expérience
Emma Maylin
MessageSujet: Re: Emma Maylin   Lun 14 Avr - 22:47

     Merci beaucoup !
A vrai dire je suis un peu perdue... J'essaye de lier Dummy et Fantastica de manière cohérente et ça risque de prendre un peu de temps...

Hmf, Beyond, je suis vexée ! Tu me vois affublée d'une mission d'une importance capitale pour nos deux forums et toï tu te soucies du pain ? Razz




Ce que la Renarde en dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dummybears.simulationboard.com/
Kuulti : 1344
Age : 24

Feuille de personnage
Puissance:
5/5  (5/5)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Expérience
Emma Maylin
MessageSujet: Re: Emma Maylin   Jeu 20 Aoû - 6:33

     Up'
J'avance tranquillement. D'ailleurs, grâce à moi, vous avez désormais accès au système de Parasites/Réceptacles sur Our Lands... Ma fiche va bientôt suivre, ne vous en faites pas.




Ce que la Renarde en dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dummybears.simulationboard.com/
Kuulti : 1344
Age : 24

Feuille de personnage
Puissance:
5/5  (5/5)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Expérience
Emma Maylin
MessageSujet: Re: Emma Maylin   Ven 28 Oct - 23:06

     Je pense avoir finie...




Ce que la Renarde en dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dummybears.simulationboard.com/
Kuulti : 737
Age : 24

Feuille de personnage
Puissance:
35/100  (35/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Fantôme
Indigo Mare
MessageSujet: Re: Emma Maylin   Dim 30 Oct - 10:41

     XD Bienvenue en r'tard




I'm the only friend that makes you cry
You're a heart attack in red hair dye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1344
Age : 24

Feuille de personnage
Puissance:
5/5  (5/5)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Expérience
Emma Maylin
MessageSujet: Re: Emma Maylin   Dim 30 Oct - 17:53

     Haha, merci ! Wink




Ce que la Renarde en dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dummybears.simulationboard.com/
Kuulti : 1475
Age : 776

Feuille de personnage
Puissance:
80/100  (80/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Démon
Jezebel Noah
MessageSujet: Re: Emma Maylin   Mar 1 Nov - 11:57

     Salut Very Happy
Bah... Ta fiche est correcte. Mais tu m'as habitué à mieux :/

Je m'explique:
1. Ta perso est une totale marie-sue. Pour le physique, dans l'idéal, j'aurais rien à redire vu que ta perso mise tout dessus. Mais j'aurais quand même préféré que tu gardes le concept de la transformation. Ou au moins que tu l'évoques. Ta perso était humaine au départ, et un peu plus rondelette, ça marchait très bien. Là il n'y a aucune nuance, ma belle, et ça me pose problème.
2. Pour le moral, aucun dilemme, aucune nuance ici aussi. Je veux bien qu'il soit bouffé par l'Orgueil, mais il faudrait que tu nous agrandisse ton panel de ressenti sinon tu vas très vite te retrouver bloquée dans tes rp.
3. J'ai vu ta fiche de relations et je suis au courant que tu as démarché des membres (dont moi Very Happy) pour qu'elle commence avec beaucoup d'alliés. C'est pas mauvais de commencer sans rien, me mal-interprête pas. Mais là, si on récapitule, ça donne:

Objectif: Conquérir Fantastica
Alliés:
Les Noah (putain c'est une réserve de thunes illimitées sous la main, sans compter le service médicale...)
Indigo Mare (sachant que ta principale rivale c'est Takō, c'est un peu facile d'avoir son grand frère dans ta poche)
La guilde des nécromanciens (entre Rui Berger et Devil Lantern, autant dire que tu as toute la guilde à tes côtés)
Les fuckings Berger (Soit un vampire originel et tous les liens sociaux qui y sont liés -Wolfbergers, De Laudreuil, etc)

Rivaux:
Orchids, Rebelles, etc...

T'es TROP bien partie. J'ai rien contre que tu finisses par modifier le contexte mais please, soit tu revois tes alliances de départ, soit tu les justifies au moins dans ta fiche de présentation. Je t'ai déjà vu écrire des pâtés et ça ça me semble bâclé par rapport à la place que tu veux prendre. Si tu veux commencer de base avec le pouvoir de ta perso sur le semi-portail, il va falloir reprendre ta perso... En entier. Pas la remodeler pour qu'elle soit plus pratique à jouer.

Pas d'incohérences du contexte nonobstant. GG, ça c'est nickel et ça passe.

Bon courage !




Go ahead and try to hit me if you're able,
Guess you've figured now that mercy's off the table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1256
Age : 26

Feuille de personnage
Puissance:
20/100  (20/100)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Dragon&Phénix
Seika Hōōryū
MessageSujet: Re: Emma Maylin   Mar 1 Nov - 18:15

     Surprised Courage Emma, tu vas-y arriver.


PS : On veut tous Jezou en ami !




~ The true form of the queen, the pheonix dragon, the star of chaos ♥️ ~

Merci à Pandora pour cette magnifique signature ♥️

Il n'est de parfum plus douillet que celui de la mort ~ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuulti : 1344
Age : 24

Feuille de personnage
Puissance:
5/5  (5/5)
Pouvoir/s:
Inventaire:
avatar
Expérience
Emma Maylin
MessageSujet: Re: Emma Maylin   Mar 1 Nov - 18:30

     AAAAAAAAAAAAAAAAAH pale pale pale Je finis ça demain..




Ce que la Renarde en dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dummybears.simulationboard.com/

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Emma Maylin   

     
Revenir en haut Aller en bas
 

Emma Maylin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Emma Pillsbury ✿ Wanna go halfsies on a pb&j ?
» Emma Harper
» 00. You're having my baby (18/08/2011) | Emma Pillsbury & Will Schuester
» 05. Mishap ! Mishap ! [PV ; Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ajasuu :: Aéroport :: Vos Billets, SVP-